Passer au contenu principal

Messages

Lisa-Marie Gervais, «Petite victoire pour les études québécoises à l’étranger»

Lisa-Marie Gervais, «Petite victoire pour les études québécoises à l’étranger», Le Devoir, 29 avril 2018, p. A-2.


Messages récents

Fin de campagne: l'AIEQ signe un accord de 3 ans avec le MRIF et le FRQSC

Communiqué, 25 avril 2018. L'AIEQ annonce un nouveau partenariat avec le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et avec le Fonds de Recherche du Québec (FRQSC).



Message de Craig Moyes à la ministre C. St-Pierre

Message envoyé par Craig Moyes, directeur du Centre for Quebec and French-Canadian Studies, University of London, à la ministre Christine St-Pierre, 26 février 2018.

Photographies de Nathan White prises lors du colloque interdisciplinaire «Staging Canada at Expo '67: Nationalism in the Crucible of Globalization», Londres, 1-4 novembre 2017.







Lettre d'Alessandra Ferraro, présidente du Centro di Culture Canadese (Udine), à la ministre C. St-Pierre

Lettre d'Alessandra Ferraro, présidente du Centro di Culture Canadese de l'Università degli Studi di Udine, à la ministre Christine St-Pierre, 19 mars 2018.


Les membres du Centre de Culture Canadienne de l'Université d'Udine fêtent la Journée de la Francophonie le 20 mars autour de Patricia Godbout (Université de Sherbrooke), qui a donné une conférence sur la traduction féministe au Canada.




L'AIEQ à l'Assemblée nationale, prise 2

Propos échangés entre le député de Deux-Montagnes, Benoît Charette, et la ministre Hélène David au sujet de l'AIEQ le jeudi 15 mars 2018.

10 h 54 (version non révisée) Le Président: …Principale, M. le député de Deux-Montagnes. M. Charette : Merci, M. le Président. Hier, la ministre des Relations internationales a été questionnée sur la période de grande instabilité que vit l'Association internationale des études québécoises. Cette association assure un rôle et un soutien indispensable aux chercheurs, auteurs, universitaires, réalisateurs de par le monde qui s'intéressent au Québec. Elle a longtemps bénéficié d'un appui financier de 235 000 $ du gouvernement. Il est depuis passé à 85 000 $. Et ce financement est aujourd'hui menacé. Hier, la ministre a soutenu que le gouvernement était en discussion avec la présidente de l'association pour régler le dossier. Or, l'association a publié une déclaration peu de temps après affirmant au contraire et mentionnant qu…

Propos de la ministre St-Pierre au sujet de l'AIEQ et déclaration du comité exécutif de l'association

Question posée par le député Stéphane Bergeron à la ministre Christine St-Pierre, suivie de la réponse  de la ministre et d'une déclaration du comité exécutif de l'AIEQ

Le Président : M. le député de Verchères, en principale. M.Bergeron: M. le Président, en avril dernier, le premier ministre du Québec décernait à l'occasion d'une cérémonie solennelle la plus prestigieuse distinction de l'État québécois, l'Ordre national du Québec, à un certain Peter Klaus. Qui est Peter Klaus? C'est aux dires mêmes du premier ministre ni plus ni moins qu'un ambassadeur de la littérature québécoise en Allemagne. Il a développé le modèle québécois des études québécoises... le modèle allemand, dis-je, des études québécoises qu'il a partagé partout sur la planète durant toute sa vie. Or, le gouvernement de ce même premier ministre a choisi d'amputer de 40 % le budget de l'Association internationale des études québécoises qui joue un rôle crucial d'appui à cette…
#LaLitteratureQuebecoiseVoyage, cinquième série

Le MRIF poursuit son voyage avec les ami.e.s de l'AIEQ dans les montagnes du Tyrol, à Moscou, à Osaka, à Vadodara, à Varsovie, à Paris, à Pointe-Verte, puis à Montréal.













Ingo Kolboom, «Que le Québec ne devienne pas orphelin de ceux qui l'aiment», 27 février 2018.


Que le Québec ne devienne pas orphelin de ceux qui l’aiment Un appel de Ingo Kolboom pour sauver l’AIÉQ
Ce fut une mauvaise nouvelle pour nous autres, amis étrangers du Québec et du Canada bilingue. Quelle décision de mettre l'Association internationale des études québécoises (AIÉQ) sous le couperet d'une réduction de 40% de sa subvention du ministère des relations internationales et de la Francophonie, une coupure exigée par le Conseil du trésor, qui, de surcroît, semble penser que l'AIÉQ devra pouvoir s'autofinancer complètement d'ici 2021 !

Une mesure pareille se révèle être un abandon de tous ceux et celles qui, dans le monde entier, se consacrent à la tache de diffuser la francophonie canadienne dont le cœur battant est le Québec. Il n’y a pas seulement le « rayonnement du Québec » qui est en cause, pire : c’est l’intérêt d’une communauté internationale envers le Q…

Lettre des poètes Pierre Nepveu et Louise Dupré à la ministre St-Pierre

Pierre Nepveu et Louise Dupré, Lettre à la ministre Christine St-Pierre, 30 janvier 2018.

« [...] l'étouffement progressif de l'AIÉQ est insensé et va contre les intérêts du Québec et de son modeste statut international. »




Appui du Centro Interuniversitario di Studi Quebecchesi (Bologne) à l'AIEQ

Lettre de Paola Puccini, directrice du CISQ de Bologne, à la ministre Christine Saint-Pierre, 20 décembre 2017.